Qualité et évaluations

Les instances

Commission Médicale d’Établissement (CME)

La CME est consultée sur le projet médical de l’établissement, le projet d’établissement, les modifications des missions attribuées à l’établissement, le règlement intérieur, les programmes d’investissement concernant les équipements médicaux.

Plus précisément, la CME est consultée sur la politique médicale de l’établissement (projet médical et éléments du contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens).

La CME est informée de la politique de recrutement des emplois médicaux, de l’organisation de la formation des étudiants et internes et la liste des postes que l’établissement souhaite leur ouvrir, du projet de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques et de l’organisation interne de l’établissement.

La CME contribue à l’élaboration de la politique d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins : gestion globale et coordonnée des risques visant à lutter contre les infections associées aux soins, politique du médicament et des dispositifs médicaux stériles, prise en charge de la douleur.

Commission des Usagers (CDU)

Missions :

  • Contribuer à l’amélioration de la qualité de l’accueil des personnes malades et de leurs proches et de la prise en charge,
  • Veiller au respect du droit des usagers et de faciliter leurs démarches pour exprimer leurs griefs auprès des responsables de l’établissement, entendre les explications de ceux-ci et être informés des suites de leur demande.

Les représentants des usagers :

  1. Francis DHUMES, Association UDAF
  2. Henri MAZAL, Association Générations Mouvement
  3. Louis INFANTES, Association UFC Que Choisir
  4. Jean Laurent CHAMBON, Association CLCV

Le Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD)

Missions :

  • Proposer les orientations pour améliorer la prise en charge de la douleur ; celles-ci doivent figurer dans le projet d’établissement ;
  • Coordonner au niveau de l’ensemble des services toute action visant à mieux organiser la prise en charge de la douleur quels qu’en soient le type, l’origine, et le contexte ;
  • Aider au développement de la formation continue des personnels médicaux et paramédicaux de l’établissement ;
  • Développer des plans d’amélioration de la qualité pour l’évaluation et le traitement de la douleur.

Comité de Lutte Contre les Infections Nosocomiales (CLIN/EOH)

Missions :

  • Prévenir des infections nosocomiales par élaboration et mise en œuvre de recommandations de bonnes pratiques d’hygiène.
  • Surveiller des infections nosocomiales.
  • Définir des actions d’information de l’ensemble des professionnels de l’établissement en matière d’hygiène hospitalière et de lutte contre les infections nosocomiales.
  • Evaluer périodique des actions de lutte contre les infections nosocomiales.
  • La mise en œuvre de la politique de prévention des risques infectieux, les techniques d’isolement, les contrôles d’environnement de l’hygiène générale de l’établissement
  • L’élaboration de protocoles de soins et l’évaluation de leur application
  • L’investigation d’épidémies
  • La surveillance des infections associées aux soins

Comité de pilotage et groupe droits du patient

La bientraitance est une démarche globale de prise en charge du patient ou de l’usager et d’accueil de l’entourage visant à promouvoir le respect de leurs droits et libertés, leur écoute et la prise en compte de leurs besoins.

Promouvoir la bientraitance relève d’une volonté affirmée de notre part. C’est pour cette raison que l’établissement s’est doté d’un groupe de travail dont la mission principale est de développer une culture et une dynamique autour des droits du patient, notamment autour de la bientraitance. Ce groupe de travail est composé d’un comité de pilotage et d’un groupe droits du patient.

Objet du comité de pilotage :

  • Il favorise la réflexion sur les questions d’intimité, de confidentialité, de dignité et de bientraitance, d’accompagnement.
  • Il pilote la démarche d’amélioration continue des droits du patient.
  • Il détermine les orientations stratégiques à mettre en place.
  • Il définit les axes d’amélioration concernant les droits du patient

Le groupe droits du patient : ses missions

  • Développer une culture et une dynamique de la bientraitance et du respect des droits du patient
  • Mettre en œuvre les orientations stratégiques validées par le comité de pilotage et par le comité des vigilances et de la qualité-gestion des risques
  • Mettre en œuvre les axes d’amélioration définit par le comité de pilotage
  • Déterminer les actions à mettre en place et en rend compte au comité de pilotage.

Le rôle du groupe est :

  • D’assurer, au sein de l’établissement, la coordination dans le domaine des droits du patient notamment de la bientraitance en collaboration avec la Direction du CMI ;
  • De contrôler la transmission des informations relatives à l’amélioration du respect des droits du patient à l’intérieur de l’établissement ;
  • D’assurer l’exploitation des informations susvisées.

COMEDIMS et groupe Prise en charge médicamenteuse

Missions :

  • Élaborer la liste des médicaments et des dispositifs médicaux stériles dont l’utilisation est recommandée dans l’établissement.
  • S’associer à l’élaboration des recommandations en matière de prescription et de bon usage des médicaments et des dispositifs médicaux stériles et de lutte contre l’iatrogénie médicamenteuse.
  • Définir en concertation avec les professionnels de santé, les priorités thérapeutiques pour élaborer une politique cohérente du médicament.

En outre, le COMEDIMS est chargé :

  • Du suivi des consommations des médicaments et des dispositifs médicaux stériles,
  • D’optimiser les dépenses en médicaments et en dispositifs médicaux stériles
  • Faire le point sur les événements indésirables liés aux médicaments

Compte tenu de l’état des lieux de la qualité de la prise en charge médicamenteuse au CMI de Romagnat, notamment celui des événements indésirables liés à la prise en charge médicamenteuse, l’établissement a décidé de se doter d’un groupe Prise en charge médicamenteuse. Ce groupe est sous la responsabilité du COMEDIMS.

Il se réunit pour travailler sur les axes d’amélioration proposés par le COMEDIMS et validés par la CME et le comité des vigilances et de la qualité gestion des risques. Il se réunit au minimum 2 fois par an.

Le rôle de ce groupe est :

  • La mise en œuvre de l’amélioration de la qualité et de la sécurisation du circuit du médicament au niveau des services de soins (préparation, administration et stockage dans les pharmacies de services…) ;
  • De communiquer en direction d’un personnel bien défini, ce qui permet de développer la culture de sécurité ;
  • De sensibiliser le personnel aux erreurs médicamenteuses.

Conseil de la Vie Sociale (CVS)

Le Conseil de la Vie Sociale, institué par la loi du 02 janvier 2002, est un outil destiné à garantir les droits des usagers et plus particulièrement la participation des résidents et de leur famille au fonctionnement de l’IEM.

C’est aussi un lieu d’écoute très important et un lieu d’échange et d’expression sur toutes les questions intéressant l’IEM.

Le Conseil de la Vie Sociale se réunit 3 fois par an. 

Sa composition est la suivante :

  • 2 représentants des jeunes et 2 suppléants,
  • 4 représentants des parents,
  • 2 représentants du personnel,
  • Le chef de service éducatif de l’IEM,
  • Le directeur général de l’établissement,
  • 1 représentant de la mairie,
  • Le médecin de l’IEM.

Autres documents

Composition et organisation du comité des vigilances et de la qualité-gestion des risques

Charte européenne de l’enfant hospitalisé

Application de la charte européenne de l’enfant hospitalisé au CMI de Romagnat

La Charte de Bientraitance du CMI de Romagnat

Rapport d’évaluation externe I.E.M

Synthèse de l’évaluation externe I.E.M

Nous soutenir 

Vos dons nous permettent d’élargir nos supports d’accompagnement et ainsi réaliser des projets de plus grande ampleur, notamment dans le domaine de la mécanique et du travail du bois. Pour ce faire, il nous est nécessaire d’acheter de nouveaux équipements et mobiliers adaptés aux handicaps des jeunes pour leur assurer plus de confort et de sécurité dans l’exercice de leurs tâches.

Les dons ont déjà permis d’acquérir pour les jeunes handicapés moteurs de notre institut des machines de menuiserie, des équipements de protection individuelle et nous prévoyons de développer une activité « espaces verts » (maraîchage, jardinage…).

Votre soutien permet chaque année l’achat d’outils pédagogiques adaptés pour faire face au handicap moteur.

En savoir plus

Téléchargements

Nous mettons à votre disposition un ensemble de documents utiles à télécharger.

En savoir plus

Nos partenaires