Face à la circulation active du virus, nous nous sommes une nouvelle fois organisés pour assurer la continuité des accompagnements des patients et jeunes en situation de handicap tout en assurant les conditions permettant de limiter le plus possible les sources de contamination. Si quelques professionnels et usagers ont été testés positifs à la covid-19, l’épidémie est à ce jour maitrisée grâce aux campagnes de dépistage régulièrement menées en interne par le personnel médical et infirmier, aux équipements de protections individuels et au strict respect des gestes protecteurs et de distanciation physique.

Comme indiqué au cours de plusieurs échanges, je pense que cette crise nous invite à voir plus loin : parce qu’au-delà des missions qui nous incombent habituellement, elle nous fait prendre conscience de la place d’une institution telle que la nôtre au service de nos concitoyens, nos organisations sont le liant de notre société.

Nous avons vite retrouvé nos « réflexes », car n’avons jamais baissé la garde depuis mars 2020… Je pilote la cellule de crise Covid en interne, autant de fois que nécessaire dans la semaine, en lien avec l’ARS. L’ensemble des décisions liées à la gestion de la crise sanitaire sont réfléchies par un collectif de médecins et cadres. Nous continuons cultiver le réseau partenarial pour échanger sur les bonnes pratiques professionnelles et éviter, avant tout le repli sur soi.

Mais, bien heureusement, la gestion de crise n’a pas entamé nos projets et accompagnements. Afin de ne pas toujours nous focaliser sur cette période difficile, voici pour exemple, une activité et un projet menés au plus fort de l’épidémie dans notre Région.

Jus de pomme, cuvée 2020…

Cette année les fruitiers étaient particulièrement chargés. Dans le parc du CMI le vieux pommier aussi croulait sous les pommes, alors à l’IEM on a eu l’idée d’en faire du jus.

Eymeric, Matéo, Marius, Mathieu, Axel, Julien, Loïc, et Pierre ont commencé par ramasser celles tombées au sol, en triant les bonnes que nous gardions et les pourries que nous avons mis au compost afin de protéger l’arbre de la Moniliose, un champignon parasite.

Puis nous avons ramassé les pommes sur l’arbre à la main et avec une canne cueille–fruit et enfin ; suite à une discussion ; avec Alain le paysagiste, il a effectué la taille d’hiver avec quelques semaines d’avance, afin que nous puissions ramasser l’intégralité des pommes. Au total ce ne sont pas moins de 250 kg qui ont été ramassés sur un seul arbre !

Ensuite nous avons pris contact avec l’ESAT des Cardamines (association ADAPEI) qui propose le pressage, l’embouteillage et la pasteurisation de jus. Nous sommes allés visiter leur atelier avec Chloé, Axel, Julien, Gaëlle, Loic, Eymeric, Pierre. Le moniteur d’atelier nous a expliqué toutes les étapes du processus de transformation, d’abord le broyage des pommes puis le pressage dans des toiles empilées, puis le filtrage, la pasteurisation à 75° et enfin l’embouteillage et le stockage dans des caisses.

Enfin nous avons demandé à Florence, secrétaire médicale de nous aider à faire une belle étiquette avec un dessin d’Eymeric afin de proposer un joli produit à vendre à l’accueil du CMI.

Un bilan très positif , en sus de profiter de ce beau cadre qu’est le parc du CMI, le ramassage fut une activité de plein air agréable, l’utilisation de la perche cueille-fruit nécessitait une bonne dextérité ! Nous avons valorisé le produit de cet arbre qui sinon s’abimait au sol, avons réalisé quelques bénéfices qui permettront de financer des sorties, des activités…

Cela nous a donné envie de mener d’autres projets comme la plantation d’autres fruitiers autour de l’atelier ou la fabrication de caisses à pomme.

L’installation du groupe Prep’Avenir Adulte, en attente du projet de création d’un nouveau lieu de vie,

Depuis la signature du Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens (CPOM) le 24 décembre 2019, l’IEM est agréé pour accompagner des jeunes adultes. Actuellement, le pôle Adulte de l’IEM est constitué d’une vingtaine de jeunes âgés de 18 à 25 ans.  Accueillis en internat, externat ou alternat, ces jeunes sont présents à l’IEM pour construire leur projet de vie adulte. En étroite collaboration avec les familles, notre mission est d’abord d’évaluer puis d’accompagner les jeunes en fonction de leurs besoins. Ensuite, nous travaillons à la sortie de l’IEM. En fonction du projet familial, l’objectif peut être d’accompagner le retour à domicile, ou l’orientation vers un établissement adulte (foyer de vie, foyer occupationnel, ESAT…).

L’arrivée d’un public plus âgé à l’IEM a nécessité une réflexion sur les lieux d’accueil et d’accompagnement. En effet, le guide des bonnes pratiques professionnelles de la Haute Autorité de Santé précise l’importance de la différenciation des lieux d’accueil en fonction de l’âge des usagers.

A l’IEM, nous avons choisi une organisation prenant appui à la fois sur l’âge et sur le projet personnalisé du jeune. Le pôle Adulte est ainsi constitué de 2 groupes.

Chaque groupe a un lieu d’accueil repéré. Les jeunes adultes inscrits dans un projet de développement de l’autonomie et/ou d’accès à l’emploi… sont accompagnés au Centre d’Evaluation et de Formation à l’Autonomie.

Les autres, dont le projet est organisé autour d’activités occupationnelles, sont accueillis au sein du groupe Prép’Avenir Adultes. Ce groupe initialement installé dans 2 petites salles d’activités de l’IEM est désormais établi dans l’ancienne salle d’activités du pôle Enfant. Cette salle plus grande permet un accueil plus adapté.

Plusieurs espaces ont été identifiés :

  • Un espace repas, avec tables à hauteur variable, lave-vaisselle…
  • Un espace salon, Un espace de détente. Cet espace permet aux jeunes de sortir des fauteuils et de s’allonger confortablement. Nous y réalisons aussi des activités sensorielles et motrices.
  • Un espace bureau. Ce lieu est dédié aux professionnels. L’accès informatique et la ligne téléphonique permettent d’être directement en lien avec les familles et les partenaires. Du bureau, il est aussi possible de se connecter au dossier médical informatisé du jeune.

Ce déménagement interne offre une nouvelle qualité d’accueil. En effet, bénéficiant de plus d’espace, les jeunes ont gagné en liberté de déplacement. Certains parviennent plus facilement à se distancier de l’adulte. La modularité de l’espace est volontairement conservée. En fonction des activités et des besoins de prise en charge, le mobilier (principalement sur roulettes) est facilement déplaçable. Nous pouvons ainsi changer la configuration de l’espace assez rapidement.

A plus long terme, l’idée de regrouper les 2 groupes (CEFA et Prép’Avenir) dans un environnement proche du CEFA reste un objectif majeur. Au-delà de favoriser les échanges entre jeunes et les mutualisations de professionnels…, ce regroupement permettra surtout d’identifier un espace Adulte propre à l’IEM. Ce lieu différencié du lieu d’accueil des enfants et des adolescents permettra pour les familles et les partenaires une meilleure identification des prestations proposées par notre établissement.

Je tiens à souligner que cette crise, si elle modifie les pratiques des professionnels, a démontré la capacité des équipes à se mobiliser et à s’adapter. Il faut communiquer davantage à tous les échelons de la chaîne professionnelle, mais aussi et surtout avec les familles.

Ivan RAUCROY

Directeur Général